InFamous : Second son : l’électricité au bout des doigts !

C’est un des jeux les plus attendus sur la princesse de Sony et nous avions tous l’eau à la bouche avec l’enchaînement de trailers survitaminés qui ont défilé sur le net. C’est donc avec déléctation que j’ai pu me plonger dans l’univers fascinant d’Infamous, avec ce troisième opus haut en couleur, qui offre une expérience aérienne et pleine d’énergie !

infamous_second_son_13695119081840

Et c’est dans une aventure courte mais intense que j’ai pu incarner Delsin, le héros de notre histoire, pendant environ une heure. Celui-ci a d’étranges pouvoirs magiques qui lui permettent de voler ceux des autres mais aussi d’utiliser les énergies et les éléments de son environnement. Dans cette preview, Delsin pouvait drainer la magie des néons et celle de la fumée mais il ne fait aucun doute que le jeu offrira plus de pouvoirs par la suite. Peut-être l’électricité ? Zoom;)

Entre cendres et lumière

Nous voici donc dans la noirceur de la nuit, dans la peau de notre jeune héros au look de graffeur et au verbe acéré. Sûr de lui, beau gosse, Delsin n’a pas froid aux yeux. Nous évoluons dans la ville de Seattle où les membres de la DPU pourchassent ceux qu’ils appellent « les porteurs » et dont notre personnage fait partie…

Secondé par Fetch, une jeune-fille qui possède les mêmes pouvoirs que Delsin, nous allons devoir faire des choix qui vont nous conduire à s’unir avec elle pour traquer les dealers qui sévissent dans la ville, où bien à mener une lutte sans merci contre la DPU…Pour les habitués de la licence, vous savez que ces choix définiront les missions à venir, ainsi que des skills selon que Delsin soit dans le droit chemin ou du côté obscur…

Bien évidemment, j’ai refait l’aventure deux fois pour tenter les deux scénarios. Dans les deux embranchements que ce test proposait, j’ai pu affronter des membres de la DPU et traquer des dealers qui cachait leur marchandise près des péniches sur les quais illuminés de la ville. Même si ça manque d’originalité côté scéna,  la jouabilité rend le jeu addictif et galvanisant.infamous-second-son-picture-4_1

Récupérez la fumée qui sort des cheminées ou faîtes exploser une voiture pour en récolter et envoyer des boules de feu sur vos ennemis. Une fois débarrassé, glissez-vous dans un conduit d’aération, toujours grâce à la cendre et changez de méthode : passez sous les enseignes illuminées ou certaines sources de lumière pour charger la magie du Néon qui vous permet d’envoyer des lasers ou encore d’utiliser un sabre laser en mode Star Wars, très efficace en combat rapproché. Une fois le job accompli, partez comme une flèche en surfant sur les immeubles, en toute liberté…Le vrai kif !

A noter qu’une jauge en bas à gauche de l’écran vous renseigne sur le niveau de vos pouvoirs et que les endroits où vous pouvez les recharger sont indiqués sur votre carte. Pratique.

Une vraie dose d’adrénaline !

infamous-second-son-screen-15_11_2Mais parlons sensations. Si je devais décrire le jeu en deux mots : liberté et électricité ! En effet, grâce à ses pouvoirs, Delsin peut courir sur les murs, planer au dessus des toits de la ville et c’est vraiment jouissif de se déplacer à toute vitesse au coeur de ce décor électrique et soigné dans lequel les jeux d’ombres et de lumière, les effets de brume et de pluie sont à couper le souffle. Oui on est sur PS4 et ça se voit. Très belle ambiance 😉

Pendant les rencontres avec les ennemis, la fluidité de Delsin, sa facilité à bouger, sa rapidité offrent des combats au rythme endiablé et jouissif. Pour interagir avec les éléments du décor ( ouvrir une portes, des coffres etc…) ou encore pour drainer vos pouvoirs utilisez le pavé tactile de la manette.

Bref, Sucker Punch ouvre la porte de la nouvelle génération avec élégance et dynamisme. Ca va être très bon ! Rdv le 21 Mars pour le verdict final 😉

 

carole

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »