J’ai rejoué à… Super Off Road !

Quand on passe son temps à dire que « les jeux c’était mieux avant », il faut bien assumer derrière et prouver que c’était du bon ! Et pas seulement en parlant des aventures d’un plombier italien ou d’un elfe en tunique verte…Mais la tâche est loin d’être difficile car les bons jeux remplissaient mes étagères dès mon plus jeune âge et j’en garde des souvenirs tendres et impérissables. Et pour ce retour en arrière dans les rayons de mes jeux préférés je suis remontée très loin…Jusqu’en 1989 pour être précise.

Ivan_Stewarts_Super_Off-Road_cartA cette époque je suis une petite fille déjà passionnée de jeux vidéo et avec mon frère et mon cousin nous passons le plus clair de notre temps assis par terre dans les chambres de l’un ou des autres, manettes en mains à mettre nos pouces à rude épreuve sur les Track’n field et autres softs au gameplay rigide (mais tellement savoureux) du moment…

Et un des jeux sur lesquels nous avons passé beaucoup de temps à l’époque de la NES fut probablement Super Off Road. Comme son nom l’indique ce jeu aux très bons graphismes pour l’époque nous entraine dans un rallye endiablé sur des circuits sablonneux remplis d’obstacles.

Il faut savoir que le jeu, dispo dans un premier temps sur borne d’arcade, fut créé en l’honneur d’un pilote très connu dans les années 80, Ivan Stewart surnommé dans le milieu « Iron man » et qui fut l’une des stars de l’écurie Toyota. Il pilotait les fameux 4X4 du jeu, des « Monster Truck », des véhicules impressionnants aux roues gigantesques.

Il eut même son propre Truck puisque Toyota produisit un véhicule en édition limitée à son effigie. Grande classe ! Il ne faut pas s’étonner que la star des dunes hérita également de son propre jeu vidéo…

Mais revenons au jeu en lui-même. S’il n’y a pas grand-chose à dire sur le Gameplay d’un jeu de rallye, il n’en reste pas moins que le soft était vraiment une tuerie. Les circuits étaient visibles en intégralité ce qui donnait une vue d’ensemble sur la course et un côté dynamique à la partie.

Seul, le jeu était déjà sympa mais à plusieurs ça devenait un véritable festival d’accélérations et de dérapages intensifs pour espérer gagner les championnats ! Sur la NES nous pouvions donc organiser des rallyes jusqu’à 4 pilotes et profiter d’une expérience survoltée ou le joueur devait choisir le pays qu’il voulait représenter. J’ai d’ailleurs le souvenir des podiums où résonnait l’hymne du vainqueur en version 8 bits off course…Ivan_'Ironman'_Stewart's_Super_Off-Road

Bien sûr, les 4X4 pouvaient être améliorés, il fallait donc ramasser un maximum d’argent pendant les races, ou logiquement gagner des courses. Des petites bourses étaient dispersées çà et là sur les circuits et je me souviens encore des batailles endiablées pour les récupérer le premier ! A chaque fin de course c’était donc le moment le passer au garage le « Ironman Speed shop » et d’upgrader nos bijoux aux roues surdimensionnées…D’ailleurs à ce sujet, autant dire que ça n’était pas si limpide que ça durant les courses, les voitures ayant forcement l’air de Micro machines mais ce petit côté « jouet » est probablement ce qui me séduisait le plus étant gamine…

Côté améliorations on pouvait changer de moteur pour transformer sa petite titine en avion de chasse, ou encore acheter de la nitro, changer les amortisseurs et les pneus pour s’assurer un parcours d’enfer ! C’était pas le bout du monde mais on était déjà si loin dans les sensations !

A savoir que le jeu est sorti également sur Amiga, CPC, C64, ZX spectrum, Megadrive ou encore la Super Nes.

En bref, Super off Road reste un souvenir explosif de mon répertoire NES et à mon sens il mériterait bien d’être remis au gout du jour car je ne suis pas certaine qu’il dénoterait tant que ça aux côtés d’un Trials Evolution, même si certains diraient que c’est incomparable…Et pourquoi pas ?

 

 

 

 

carole

Admin

8 pensées sur “J’ai rejoué à… Super Off Road !

  • 19 août 2012 à 1 h 19 min
    Permalink

    Coucou petite Carole, juste une précision pour dire que ce jeu fut créé à la base pour l’arcade où on pouvait y jouer à 4 en même temps (il y avait donc 4 volants sur la borne géante) et que de plus, il fut développé par nos charmants amis les Frères Stamper du studio Rareware 😉

    Perso j’adore ce jeu, surtout avec le multitap de la Nes, et à savoir qu’il existe également une version Master System de la bête.

    Répondre
    • 20 août 2012 à 20 h 31 min
      Permalink

      Et pour être tout à fait précis, c’est la version arcade qui est sortie en 89, alors qu’il ne fut disponible sur NES que 2 ans plus tard. Ca ne nous rajeunit toutefois pas pour autant 😉

      Ca me rappelle d’ailleurs furieusement Super Sprint, sorti en 86, qui avait la même jouabilité d’enfer avec la piste entièrement visible également et les courses endiablées à plusieurs joueurs (pour ma part, sur Atari ST).

      Répondre
  • 19 août 2012 à 23 h 04 min
    Permalink

    Ah te lire ne me fait pas rajeunir lol! J’ai un vague souvenir de ce jeu auquel j’ai du jouer chez des potes à l’époque :))

    Ps: Côté améliorations « ont » pouvait ^^

    Répondre
  • 12 septembre 2013 à 11 h 53 min
    Permalink

    J’ai une version pc de super Off Road, c’était effectivement un super jeu !

    Répondre
  • 1 août 2015 à 13 h 22 min
    Permalink

    Merci pour ce retour à l’enfance ;), de bons souvenirs de ce jeu endiablé 🙂 !!!
    Une remasterisation du jeu avec la technologie actuelle me brancherais bien 🙂 !

    Répondre
  • 1 décembre 2015 à 17 h 32 min
    Permalink

    Hmmm joli article bourré de souvenirs!
    Ce bon vieux temps ou le mode multi joueur, c’était de jouer à plusieurs, dans la même pièce!!
    A part les Vs fighting, le concept se fait rare :-/
    Et, clairement, c’était LE – THE – jeu parfait pour jouer à 4 en même temps =)
    Les parties endiablées, les rigolades, les manettes aux fils qui s’entremêlaient… que du bon!
    Merci pour cette « manette de Proust »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »