TEST : Submerged ou l’histoire d’un naufrage vidéoludique.

Une ville abandonnée à moitié engloutie sous les eaux… Un frère et une soeur dont on ne sait rien. Un univers exotique aux accents mystiques. Effectivement, quand on voit les premières images de Submerged on peut être séduit, malgré un aspect graphique très vieillot. Uppercut Games nous livre ici une fable aux bonnes idées qui aurait pu marquer les esprits. Mais en fait non.

Submerged02

Nous sommes dans la peau de la petite Miku qui va devoir tout faire pour sauver la vie de son petit frère Taku, blessé et à moitié inconscient. Il va donc falloir trouver de quoi le soigner. Grace à notre petit bateau à moteur nous allons pouvoir explorer les lieux et tenter de trouver de quoi survivre. Soins, eau, feu, de nombreuses caisses d’éléments destinés à soigner Taku se cachent dans la cité submergée par les flots et la petite fille va devoir les trouver un à un. Je dis bien un à un car à chaque fois que vous tomberez sur une des malles, une cinématique vous propulsera aux cotés de votre petit frère que vous avez laissé sur un lit de pierre non loin de là… A chaque fois, vous devrez donc repartir puis revenir jusqu’a trouver tous les colis de survie. Voilà, c’est le but du jeu.

Vous avez dit vide ?Unknown-3

Oui je ne vous le cache pas ça devient très vite un tantinet répétitif. De plus, en termes de gameplay ça reste très limité : vous ne pouvez pas courir ni sauter, vous devez seulement vous contenter de gravir les different immeubles en vous aidant des parois, de la tuyauterie et des plantes grimpantes. De plus, vous ne pourrez visiter aucun des édifices que vous escaladerez, tout n’est que façade… Le seul petit élément de gameplay réside dans les 26 petites embarcations qui sont en fait des améliorations et qui vont vous permettre d’upgrader votre bateau afin qu’il aille plus vite plus longtemps. Mouais.

Au rayon des armes, c’est vide aussi. En effet, pas d’ennemis donc pas de raison de se défendre. Vous n’aurez donc qu’une longue vue en termes d’équipement et celle-ci ne sert pas à grand chose il faut bien l’avouer…

Alors bien sûr il y a quelques bonus à dénicher, secrets, trésors, monuments, animaux mais vous vous rendrez compte très vite que ça ne sert pas à grand chose et que vous tournez en rond. De plus, tous les éléments cachés sont en fait indiqués sur la map… Forcément, ça aide un peu et ça ne donne pas vraiment envie de s’y mettre.

Le vrai point positif de cette expérience gâchée réside dans une atmosphère magique et une bande-son aux accents nostalgiques qui colle parfaitement à l’histoire et à l’univers poétique de Submerged qui aurait pu être un vrai bon jeu. Bonnes idées, joli travail sur les jeux de lumières (vous apprécierez les balades au clair de lune ou encore sous la pluie), ambiance rafraîchissante… Tout cela aurait pu fonctionner si les mille et un bugs du jeu ne gâchaient pas l’expérience… Dommage.

                    MA NOTE : 8/20

Si l’aventure vous tente, vous trouverez mon test complet du jeu sur gameblog 😉

carole

Admin

Une pensée sur “TEST : Submerged ou l’histoire d’un naufrage vidéoludique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »