Until Dawn : la proie, c’est vous

Prévu à l’origine sur la PS3, le survival tant attendu de Supermassive Games va enfin débarquer sur la PS4 mettant ainsi un terme à l’attente fiévreuse des joueurs friands d’histoires de fantômes…Avec son gameplay très minimaliste et son coté teen movie, va t-il néanmoins réussir à séduire le public ? Pour le savoir, j’ai pris le risque de me lancer dans cette aventure horrifique dont le mysticisme m’a tout de suite séduite et après presque 4h sur la version bêta du jeu, voici mes impressions chargées d’angoisse…

until-dawn_1280w

Il fait froid dehors. C’est la nuit. Vous êtes coincé dans un chalet immense au fin fond de la montagne. Et puis, et ça c’est le plus embêtant, quelque chose rode dehors. Autour de vous. Quelque chose de néfaste. De diabolique… Et puis, et ça c’est encore plus embêtant, il y a un espèce de fou furieux qui lui aussi tourne autour de vous, menaçant…mais dans le chalet. Derrière la porte. Celle qui grince. Vous la connaissez bien, c’est la porte qui joue dans tous les films d’horreur… En général elle descend au sous-sol…Et c’est dans cette ambiance très rassurante que vous allez devoir affronter vos pires cauchemars…et ceux des autres. Et croyez-moi, vous allez flipper.

Un vrai Slasher

Durant les quelques heures pendant lesquelles j’ai pu incarner tour à tour les huit personnages de notre aventure horrifique, j’ai pu ressentir tout un panel d’émotions : de la tristesse, de l’agacement, de la peur, de la haine…L’ambiance est très immersive et on éprouve très rapidement de l’empathie envers les protagonistes.

Je ne peux pas vous dévoiler de détails concernant le scénario, mis à part que vous allez vous retrouver au beau milieu des bois dans un environnement nocturne et enneigé, entouré de vos amis mais ce que je peux affirmer, c’est que si vous êtes allergiques aux Slashers, vous détesterez Until Dawn.until-dawn

En effet, le jeu est une expérience narrative qui reprend tous les codes de ce genre de film : l’équipe de teenagers avec ses stéréotypes bien connus : la bimbo un peu stupide, l’intello, le beau gosse, la fille cool etc…Oui ils sont tous là et certains pourront très vite vous taper sur le système. Mais quoi qu’il en soit, les rôles sont tenus à merveille, les dialogues sont bons et on a vraiment l’impression de regarder un teen movie…et pour le coup, d’y participer. Ensuite, il y a le méchant, celui qui va vous faire sursauter au moment où pourtant vous l’attendiez…Mais non il vous surprend toujours. Enfin, le jeu est découpé en chapitres dont chacune des scènes est jouée par des protagonistes différents ce qui donne un vrai dynamisme à la narration et un coté cinématographique très agréable. Et puis c’est tellement beau, tellement bluffant de réalisme, qu’on se demande si on est pas vraiment en train de mater un film d’horreur ! Ajoutez à cela une bande-son aux accents angoissants incroyablement efficace et qui assaisonne l’experience avec une grande subtilité.

Petit plus qui ajoute encore du sel à l’histoire : entre chaque chapitre, vous vous retrouverez dans la peau d’un mystérieux personnage, assis dans un bureau en face d’un psychologue un peu effrayant…A chaque rencontre, très courte, ce curieux monsieur vous fait passer des tests psychologiques assez intéressants et de nouveaux éléments rencontrés dans le chapitre précédent font leur apparition dans le décor de son bureau ce qui rend ces sombres interludes de plus en plus effrayantes…

Une expérience narrative oppressante.

Nous le savions, le gameplay d’Until Dawn, très proche de celui d’Heavy Rain, est essentiellement basé sur des QTE et il vous faudra donc appuyer sur les bons boutons dans un laps de temps très court pour faire les mouvements les plus appropriés dans tout un tas de situations différentes comme sauter ou s’agripper quelque part. Il faudra également faire des choix et j’ai pu me rendre très vite compte que ces derniers avaient un réel impact sur les événements ultérieurs. En effet, à chaque fois que vous allez prendre une décision, qui pourra parfois vous sembler très banale, comme choisir de tenir des propos légers ou au contraire plus profonds, passer par un chemin plutôt qu’un autre, vous déclencherez l’effet papillon. Ainsi, à chaque choix ses conséquences et comme je le soulignais plus haut, elles peuvent être très punitives….

Vos choix seront également impactants sur les différentes personnalités du groupe, chacun ayant ses propres traits de caractères et plus ou moins d’affinités envers les autres. Surveillez bien les statistiques de chaque personnages et vous verrez qu’ils peuvent se modifier selon vos décisions. Être proche de certaines personnes pourraient peut-etre vous sauver la vie, cela dit c’est une simple spéculation n’ayant pas pu vérifier cette théorie en moins de 4h de jeu.

« Un simple battement d’ailes d’un papillon peut-il déclencher la pluie à l’autre bout du monde ? »

Disons qu’Until Dawn nous donne franchement la réponse.

Exploration obscure

Quoi qu’il en soit, vous passerez beaucoup de temps à explorer votre environnement pour recueillir un maximum d’indices : ces derniers, accessibles via votre inventaire, vous permettront de mener votre enquête à bien…ou pas. Constamment immergés dans l’obscurité, vos personnages n’auront le plus souvent qu’une lampe entre les mains et il faudra être très attentif pour dénicher tous les éléments importants même s’il me semble difficile de les manquer vu qu’ils apparaissent en surbrillance lorsque votre lampe passe dessus : celle-ci se dirige via la fonction gyroscopique de la manette dont l’utilisation peut déstabiliser au début car il faut aussi penser à diriger le corps de votre personnage avec votre joystick gauche mais après une petite heure de jeu ça devient presque un mouvement naturel. Une fois devant les objets il ne faut pas hésiter à les inspecter dans tous les sens, car un simple mot sur le dos d’une carte postale peut offrir un indice utile.untildawn_gc14screens_0003

Vous allez également devoir vous servir de cette fonction gyroscopique lors de phases pendant lesquelles il ne faudra pas faire le moindre mouvement et quand je dis le moindre mouvement je pèse mes mots car il aura fallu que je pose carrément ma manette sur la table devant moi afin de valider l’action…

Toujours au rayon des objets importants, sachez que lors de votre progression vous tomberez très régulièrement sur des totems de style indien ; ces derniers vous livreront des visions très courtes de ce qui risque de se produire dans le futur : c’est vos choix qui détermineront si ces prophéties se réaliseront…Celles-ci pourront concerner l’hypothétique mort d’un de vos amis, un danger imminent, une perte, un coup de chance ou vous donner un conseil…

A noter qu’à chaque totem débloqué, une petite partie d’un mini-film de ce que le jeu appelle « Les événements du passé » deviendra plus claire jusqu’à permettre de visualiser la vidéo mystérieuse en entier.

En bref, un survival Horror pas comme les autres à l’atmosphère cruellement efficace : l’ambiance ultra oppressante, les décors au réalisme étonnant et les situations vous plongent dans une angoisse indescriptible. La sensation d’être surveillé à chaque seconde vous colle à la peau et les jumpscare sont d’une saveur exquise…. Sachant que le jeu offrira environ six heures pour tenter de sauver nos huit amis ( ou tous les perdre ) il y a fort à parier qu’Until Dawn nous réserve encore bien des surprises…

 

 

 

 

carole

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »